Je suis comme beaucoup , une passionnée, des plus respectueuse , responsable de discipline Ring , compétitrice dans l’âme et éleveuse de Berger allemand de lignée travail pratiquant le mordant sportif ….
Je me sens totalement concernée par ce sujet et d’ajouter que je suis aussi responsable d’une animalerie “Respectueuse” qui se donne les moyens de bien faire .
J’imagine un monde sans animaux ….sans vie ….
Qu’il y ai des règles c’est très bien ……faire appliquer celles qui existent déjà serait tellement mieux ….
La vie doit être “juste” avec ses réalités
Et le respect ….la seule règle ….
J’aime croire que ….

Toute l'actualité de la Cité des Loups Gris sur les réseaux sociaux

Droit de réponse de Cedric au député lors de l émission d hier de RMC

Mr DOMBREVAL,
Tout d’abord, je vous remercie pour votre engagement auprès de la cause animale tant dans votre métier que dans votre mandature de député.
Le bien-être animal est la première préoccupation de tout licencié sportif normalement constitué.
Le bien-être animal est notre souci journalier. Nous sommes en phase sur ce point de votre projet de loi.
Cependant le passage sur le mordant sportif est l’objet d’un profond désaccord.
 
Je vous adresse ce mail pour vous remercier d’avoir pris le temps de répondre à ma question écrite sur RMC ce matin mais également pour vous apporter mon droit de réponse.
 
A l’écoute de votre réponse que je respecte, je vous écris afin de vous adresser quelques précisions.
Comme vous l’avez noté scientifiquement, les races de chiens les plus mordeurs sont : le Jack-Russel, le Labrador et le Caniche. Ce point est important car ces races ne sont pas autorisées à faire du mordant sportif. Mr le député, pour information il est scientifiquement prouvé que le vice-champion du monde d’obéissance 2019 est un labrador. Doit-on interdire cette discipline qui autorise une soi-disant race « mordeuse « ? Le caniche et le jack russel trustent les podiums dans d’autres disciplines que vous avez également conseillées de pratiquer. Je ne pense pas. Et je suis formel qu’il ne faille pas interdire ces disciplines. Chaque personne qui s’amuse avec son chien est une bénédiction. Toutes les disciplines sont belles. Elles amènent le lien social dans les communes. La plupart des chiens sportifs sont également nos chiens de famille.
 
Les pratiquants de ces sports, les éleveurs, les vendeurs de matériel…. font vivre l’économie de la France à leur échelle.
Que proposez-vous aux éleveurs, fabricants et vendeurs de costumes ou de matériel de dressage ? Ils auront forcément une perte sèche de bénéfices. Ce projet va impacter beaucoup de personnes du monde canin et félin économiquement. La filière sera mise en péril.
 
Lors de la loi de 99, concernant la catégorisation des chiens, les professionnels et les amateurs du chien se sont opposés à cette loi. A l’époque, on ne nous avait pas cru.
Aujourd’hui, vous nous dites que scientifiquement encore, cette loi n’a rien changé.
Nous avons donc perdu 21 ans dans la discrimination raciale canine. On a imposé de grosses contraintes administratives aux propriétaires de ces races.
 
Cette loi a également arrêté le mordant dit thérapeutique pour tous les chiens LOF et non LOF n’ayant pas un but de sélection. Si ce mordant avait continué à être établi par des personnes formées et diplômées, alors beaucoup de chiens seraient rééduqués psychologiquement et ils ne seraient pas de potentiels mordeurs par erreur humaine d’éducation ou par peur, stress…
Vous avez également précisé que concernant l’arrêt du mordant sportif, il s’agissait de votre sensibilité. Vous auriez également reçu des lettres (qui ? Combien ? Contenu ? Vous n’avez pas développé.).
Mr le député, avez-vous assisté à plusieurs entraînements de mordant sportif ? Vous êtes-vous déplacé dans les clubs d’éducation ou chez un professionnel ? Jevous aurai bien invité à venir au sein de mon club quand vous le désirez. Mais vu que votre projet de loi est rédigé sur votre sensibilité alors vous ne changerez pas d’avis. Pourtant dans vos propositions vous aviez demandé que l’on vous démontre l’utilité du mordant sportif avant de vouloir modifier la loi. Vous reconnaîtrez que vous n’avez pas laissé le temps à notre fédération reconnue d’utilité publique, à nos clubs et à certains utilisateurs de vous l’expliquer et de vous le démontrer. Je vous rappelle également que notre fédération est régie par une fédération internationale. Nous aurions pu débattre sur ce sujet afin d’avoir les deux pendants d’une réflexion. Scientifiquement, il vous aurait été montré que nos chiens de sport sont conditionnés à saisir un costume et uniquement un costume. L’appui scientifique de vétérinaires, même étrangers, aurait pu être envisagé.
 
Les moniteurs autorisés au mordant sportif dans le but d’une sélection canine sont tous formés et diplômés en respectant scrupuleusement un cursus obligatoire validé par l’Etat par un monitorat. Cette formation est même établie et validée avec un vétérinaire. Jamais aucun de vos confrères ne nous a tenu vos arguments. Je vous précise que certains pratiquent ces disciplines de mordant sportif.
Savez-vous Mr le député quand commence le mordant ? Tous les propriétaires en font quand leur chiot mord leur pantalon. Puis lorsqu’il joue avec un tug ou une balle ficelle.
 
Au sein des pratiquants de ces disciplines mordantes sportives, sachez Mr le député qu’il y a beaucoup de fonctionnaires de Police, gendarmerie, douanes, Armée, agents de sécurité. Pensez-vous logique que l’on soit professionnel et doué pour faire une sélection canine dans notre travail au service de la protection des personnes mais plus du tout compétent lorsque l’on retourne à notre vie civile pour établir cette même sélection ? Pensez-vous que nous ne serons plus respectueux des règles et des lois à la vie civile ? Le temps donné gratuitement par tous les passionnés sert la Nation dans la sélection génétique des chiens.
 
Nous, utilisateurs, sommes les premiers sélectionneurs du cheptel français. Les administrations achètent les chiens débourrés (c’est à dire ayant reçu une éducation de base et un mordant sportif) à environ 15 mois. Comment mon administration fera-t-elle pour sélectionner un chien qui n’aura jamais été débourré au préalable ? Elle ne prendra pas le risque de l’acheter. Le résultat sera que nos administrations achèteront leurs chiens à l’étranger.
En effet, la France sera la seule grande puissance mondiale qui interdira le mordant sportif. Les USA, la Chine, l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal, la Belgique, le Canada……tous le pratiquent.
 
Historiquement, la France est un des pays pionniers de la sélection canine. Nous sommes une élite reconnue mondialement au sein de la FCI. Avec votre projet de loi, nous perdrions notre autonomie de sélection canine qui a pour but de protéger et servir les citoyens français. Je pense que tous les citoyens français applaudissent les chiens d’intervention, de détection ou de recherche. Ces chiens qui agissent lors d’attentats, de prises d’otages, de détection de bombes, drogues, de recherche de personnes… mais aujourd’hui il est temps de dire d’où sont issus ces chiens. Aujourd’hui, c’est le temps de la vérité. Ces chiens sont issus pour la grande majorité de lignées de chiens de mordant sportif. Ce sont des fils, petits-fils…de chien de sport sélectionnés au fil des siècles. Comment pouvez-vous applaudir le résultat de leur travail et en même temps anéantir le travail génétique qui a précédé ces exploits grâce au travail des éleveurs, des clubs associatifs ou des professionnels ?
 
Mr le député, vous avez également précisé que certaines personnes utilisaient leurs chiens sportifs, je vous cite “comme une arme par destination” . Ce sont de graves accusations qu’il faut porter à la connaissance de tous. Les victimes ont forcément porté plainte. Où peut-on trouver ces dépôts de plainte s’il vous plaît ? Ces “dites armes” ont obligatoirement une licence car vous avez sous-entendu que ces chiens pratiquaient le mordant sportif car il s’agissait du thème de ma question. Quels sont les noms des licenciés coupables, afin de les faire sanctionner durement, les radier à vie ? De quels clubs coupables font-ils partie afin de sanctionner voire radier le club responsable ? Si ces faits sont avérés, ces chiens ont-ils été entraînés par des moniteurs diplômés ? Par exemple, boxeur qui apprend à combattre. Va-t-on interdire ce sport sous prétexte qu’il est une arme par destination ? Toute chose peut devenir une arme par destination : un crayon, un trombone, une voiture… alors interdisons tout sous ce prétexte fallacieux.
Mr le député, les abandons, combats de chiens… ne sont pas du fait des passionnés que nous sommes. Ces actes sont dus à des personnes qui ne pratiquent aucune discipline. Des personnes qui achètent des chiens vendus par des particuliers pour eux-mêmes, ensuite faire du profit avec des portées. Nos éleveurs ne sont sûrement pas responsables de ce marché noir. Avez-vous fait le tour de certains quartiers, certaines caves pour constater où se trouve les anti BEA la majorité du temps ? Qui va aller expliquer le BEA dans ces zones ? Il me semble évident qu’il sera ajouté à l’élargissement des compétences des vétérinaires comme vous le préconisez dans votre projet de loi je suppose. Le montant de cette intervention sera-t-elle perçue sur place ?
 
Mr le député, vous avez une sensibilité comme tout un chacun et ceci est respectable. Seulement votre mandature vous impose de servir et protéger l’Etat ainsi que son peuple. Pourquoi ne pas avoir entendu tous les avis du peuple qui vous a élu ? A la lecture de votre projet de loi Mr le député, nous avons tous compris qu’il se dégage une seule chose : l’élargissement des compétences de votre profession moyennant finance pour les propriétaires d’animaux domestiques car rien n’est gratuit je vous le concède. Votre sensibilité vous a amené à un peu de corporatisme. La vérité est que tous les français détenteurs d’animaux devront payer tous les actes que vous proposez. J’invite chaque français, et non pas que les pratiquants de sports de mordant sportif, à bien lire votre projet. Il y a en France 21 millions de chiens et de chats confondus. Je n’ai pas rajouté les NAC.
 
En conclusion Mr le député, les passionnés cynophiles sont en grande partie derrière un projet de loi sur le BEA. Concernant la partie mordant sportif dans le but de sélection canine, nous ne vous soutiendrons pas car cet article est basé en grande partie sur votre ressenti personnel. Il est évident au vu de vos réponses de ce matin que le sujet aurait pu être approfondi d’avantage.
Mr le député, j’invite à travers vous tous les députés à venir assister à des entraînements, aux finales des différentes disciplines ainsi qu’à une réunion d’échange sur ce sujet avec notre fédération : la SCC. Nous pourrions vous exposer notre point de vue dans un but pédagogique, constructif et informatif avant de voter ce projet. Des solutions pour le BEA vous seraient proposées.
 
Comme il y a 21 ans pour la loi sur les chiens dangereux, nous alertons l’Etat sur cet article de loi concernant le mordant sportif. Se tromper une première fois en étant hermétique est une erreur, se tromper une seconde fois en étant toujours hermétique n’est plus une erreur.
Pour toutes les idées exposées ci-dessus, souhaitez-vous Mesdames et Messieurs les députés, Mesdames et Messieurs les français, être les fossoyeurs de la sélection canine française et de son cheptel qui aident, assistent, servent l’Homme aux services et à la protection des Hommes.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Député, mes respectueuses salutations.
BARJOT Cédric